Capsule No 238 - 3 Décembre 2019 - 04:16 - mp3

L'auteure franco-rwandaise Beata Umubyeyi Mairesse lit à voix haute un extrait de son premier roman Tous tes enfants dispersés, paru aux éditions Autrement. Peut-on réparer l'irréparable, rassembler ceux que l'histoire a dispersés ? Blanche, rwandaise, vit à Bordeaux après avoir fui le génocide des Tutsi de 1994. Elle a construit sa vie en France, avec son mari et son enfant métis Stokely. Mais après des années d'exil, quand Blanche rend visite à sa mère Immaculata, la mémoire douloureuse refait surface. Celle qui est restée et celle qui est partie pourront-elles se parler, se pardonner, s'aimer de nouveau ? Ode aux mères persévérantes, à la transmission, à la pulsion de vie qui anime chacun d'entre nous, Tous tes enfants dispersés porte les voix de trois générations tentant de renouer des liens brisés et de trouver leur place dans le monde d'aujourd'hui.

Beata Umubyeyi Mairesse est une auteure franco-rwandaise née à Butare au Rwanda. Survivante du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, elle arrive en France en juillet de la même année. En 2015, paraît son premier recueil de nouvelles : « Ejo », qui raconte l'avant et l'après génocide des Tutsi au Rwanda, à travers des voix de femmes. Son second recueil de nouvelles, Lézardes, est publié en 2017. Il présente un portrait de groupe de la génération rwandaise de l'auteure, là encore à travers des histoires brèves, entre le conte et la nouvelle. Après le progrès, son troisième livre publié, est un recueil de 45 poèmes en prose. Son premier roman, Tous tes enfants dispersés, paraît à la rentrée littéraire 2019 aux éditions Autrement.

Un projet de L'Arbre de Diane ASBL.

Facebook
Android
Android
Android
Android